Moib B Pr T Pour Tre Au Top

L’essai à l’écrit du bac de vie Preuve de l'équipe agile

L'utilisation en général est caractéristique pour la cuisine azerbaïdjanaise pour l'essentiel les légumes au-dessus du sol. Extrêmement on utilise peu les rhizocarpées - la betterave, la carotte, le gros radis. Par contre dans l'honneur toutes herbes (épicé, aromatique, sont neutres, vert, les légumes (les artichauts, l'asperge, soi-disant le chou de salade avec les têtes menues de la forme conique, le pois, le haricots vert). Les fruits et les noix (les châtaigniers,, l'amande,, la noix) est préféré aussi, et ils sont utilisés à l'égal des légumes. Ainsi, dans la cuisine azerbaïdjanaise les fruits rôtissent sur le beurre, particulièrement (l'abricot secs), la mirabelle, les pêches.

Le veau couper par quatre grands morceaux, frire dans l'huile avec l'oignon grandement coupé, ajouter 1 verre de l'eau bouillante, la lentille concassée ou préalablement faite tremper et mettre sur le feu lent ou au four souffrir (il vaut mieux à d'argile ).

Tout cela est lié à un fort degré ce que dans la cuisine azerbaïdjanaise est traditionnel le poisson cartilagineux (l'esturgeon, ), qui grâce aux dignités donne la possibilité d'utiliser la technologie indiquée.

Les légumes, les fruits la verdure particulièrement épicée et les herbes comestibles sont appliqués dans la ration aussi largement et parfois même est plus large, que dans les cuisines arméniennes et géorgiennes, mais le plus souvent à frais, et non dans l'aspect cuit ou frit. Si la préparent avec la viande ou les oeufs, sur la part de la verdure il faut parfois presque plus de moitié du volume du plat (,. La viande de plus est cuite à point fortement, c'est pourquoi la viande-de légumes du plat représentent souvent la bouillie avec la sauce de viande (sabza-govourm.

500-750 du veau, 1 verre de la lentille, 2 verres des châtaigniers, 0,3-0,5 verres des noyaux, l'amande ou les avelines (), 1 verre de la cornouille sèche, 4 bulbes, 50-75 du beurre, 1 art. la cuillère du thym frais ou 2. Les cuillères la 1 tête sèche, du jeune ail avec la verdure, 1 art. la cuillère de la menthe, 1 art. la cuillère du persil.

avec la poule préparent de la meme façon qu'avec le mouton, avec celle-là seulement par la différence que l'oiseau si elle vieux, font cuire pas plus de demi-heure (entièrement), et puis sur les morceaux et frisent ou, si elle jeune, ne font pas du tout cuire au départ, et frisent à la fois. En outre au bouillon de poule n'ajoutent pas la prise d'essence de farine, et en forme de l'acide vers les mélanges utilisent le plus souvent le jus du citron, et non le vinaigre.

Ce fait que partiellement pendant la domination persane et particulièrement de la deuxième moitié de XVIII s. à milieu de XIX s. l'Azerbaïdjan se désagrégeait presque sur une et demi dizaine des principautés-khanats féodales, contribuait à la fixation de certaines particularités régionales dans la cuisine azerbaïdjanaise, manifestant et jusqu'à présent.

La seule épice originalement brûlante dans la cuisine géorgienne est un poivre rouge, mais lui. Comme l'ail, est utilisé, les Géorgiens assez modérément, bien que constamment. Le poivre rouge et l'ail sont utilisé toujours comme supplémentaire, et non un principal composant dans les mélanges épicés et, en outre de ceux-ci est modéré toujours par ce que tels produits alimentaires, comme les noix pilées et, qui sont appelés à affaiblir initial absolument les accompagnent.

Le mouton diviser en 4 morceaux, un peu frire sans huile jusqu'à la croûte dorée, mettre à un grand large pot, ajouter l'oignon en petits morceaux coupé vert, le poivre, le gingembre et fait tremper, inonder de l'eau bouillante, étroitement fermer et mettre au four pour 40 minutes

500-750 du mouton, 50 de la graisse de queue de mouton, 4 art. de la cuillère du pois (faire tremper pour 5-6), 1,5 verres des châtaigniers, 1 verre de la mirabelle, 2 bulbes, 2 pièces de l'oignon vert, 1-2 coings, 8-10 grains du poivre noir, 1. La cuillère ou 1 morceau du gingembre, 2 art. de la cuillère de la menthe, 2 art. de la cuillère du fenouil, 1. La cuillère (moulu l'épine-vignette, 6-7 étamines du safran.